Les origines du violon









La grande époque du violon commença à la fin de la période baroque et le violon devint la voix de la musique classique. Le violon est l'instrument le plus représentatif de l'orchestre. C'est le synonyme de ce genre musical défini à tort "classique".
Rebec Viole de bras Le violon est issu d'instruments venant de l'Asie Antique, de la Perse et de la Chine ce qui signifie clairement que le violon n'est pas né d'un jour à l'autre mais il est le fruit d'une évolution séculaire et empirique. Le rebab, point de départ de cette évolution, est introduit en Espagne au VIII siècle par les Maures. De cet instrument, se developpera le rebec, la gigue puis la famille des vièles à archet, instruments populaires joués sur l'épaule, ainsi que la famille des violes aristocratiques, jouées elles, entre les genoux, comme le violoncelle.
Les premiers violons (baroques) avaient un manche plus court et plus épais, collé et cloué sur les éclisses et non pas encastré dans le tasseau supérieur comme aujourd'hui, la touche était plus courte, le chevalet plus plat et les cordes étaient en boyau naturel.
Le terme de "violon" apparait pour la première fois sur un Violon baroque manuscrit en 1523 environ; Auparavent, le mot "violon" était employé pour désigner différents instruments.
Le premier constructeur fut Andrea Amati.
Andrea Amati ( 1505 - 1577 ) doit être considéré comme le premier vrai maitre luthier, chef de file d'une technique de construction, qui va de la planification du projet, au choix des matériaux, jusqu'au vernissage pour donner naissance à un instrument prodigieux par ses exceptionnelles capacités sonores. La renommée du luthier crémonais, grandissante jour après jour, arrivera jusqu'à la cour de France et Charles XI lui commissionnera 24 instruments. Au fil des ans, la renommée de la lutherie crémonaise continuera à s'affirmer et Nicolò Amati (1586 - 1684 ), petit-fils d'Andrea, dominera la scène du XVII siècle musical avec des instruments devenus célèbres par l'excellence du son, l'harmonie de la forme et la splendeur du vernis. Il sera le maitre du célèbre luthier Antonio Stradivari qui lui donnera au violon ses titres de noblesse
Il est de toute façon difficile d'attribuer de manière certaine la paternité du violon qui, selon des sources qualifiées, pourrait au contraire appartenir à Gasparo Bertolotti, luthier dans la ville de Salò sur le lac de Garde en Italie.
  Violon moderne Nous pouvons considérer, sans aucun doute, l'Italie la patrie d'origine du violon et de grands Maîtres luthiers comme Amati (Andrea, Antonio, Gerolamo e Nicolò), Stradivari (Antonio), Guarnieri (Andrea, Pietro e Giuseppe), Ruggeri (Francesco) contribuèrent à faire croitre la réputation de l'école italienne.
Le violon est encore aujourd’hui considéré comme l’instrument de virtuosité par excellence. De nombreuses pages de musique célèbres ont été écrites pour le violon par de grands compositeurs comme Vivaldi, Mozart, Beethoven, Paganini, Brahms, Mendelssohn, Tchaikovsky et bien d'autres.





Adresses utiles pour en savoir plus à Cremona.
  • Collection municipale des violons de l'école classique crémonaise, Piazza del Comune n°8.
  • Musée Stradivariano, Via Ugolani Dati n°4. Tel: +39 372407269.
  • Ecole internationale de lutherie " A. Stradivari", Corso Garibaldi 178.
  • Office "Triennale Internazionale" des instruments à archet", Corso Matteotti 17.
  • Musée organologique didactique Ecole Internationale de lutherie, Corso Garibaldi 178.
  • Atelier professionel de lutherie Philippe Devanneaux, Via Sicardo 12
Pour d'autres informations, écrire à: devanneaux@le-violon.net




Accueil



Atelier   |  Visites guidées  |  Qualité  |  Comment choisir son instrument   |  Photos  |  Prix
Restauration  |  Technique  |  Matériaux   |  Entretien  |  Les origines du violon  |  Crémone  |  Auteur